Pierre Bonnasse, Les voix de l’extase – L’expérience des plantes sacrées en littérature

Ouvrage lucidogène : ces auteurs ont participé au rituel, ils ont perdu la tête sans lâcher leur stylo !

Les Voix de l'Extase - Pierre Bonnasse - Editions Trouble-FêteVoici un beau livre courageux.

Aujourd’hui, il faut oser publier un ouvrage de fond sur l’expérience des plantes sacrées alors que les Etats-Unis viennent de bannir le cannabis thérapeutique sur leur territoire, qu’en France le discours officiel amalgame allègrement tous les produits classés comme illicites sous le substantif générique « drogue »…

Dans un tel contexte répressif, la volonté exprimée dans ce livre est salutaire : proposer au lecteur de faire table rase des idées préconçues avant de s’immerger dans les comptes rendus d’auteurs ayant goûté aux enthéogènes.

 

Mais qu’est-ce qu’un enthéogène ? Il s’agit des substances ayant un potentiel spirituel sur la psyché. Comme le terme psychédélique signifie « qui révèle l’esprit », enthéogène veut dire « qui engendre dieu à l’intérieur de soi ». Les enthéogènes comprennent, entre autres, le peyotl, l’ayahuasca, les champignons sacrés et l’iboga, toutes plantes traditionnellement utilisées par les chamans, dont il est question dans cette anthologie.

Attention, n’imaginez pas avoir affaire à un simple ouvrage d’ethnobotanique. Les auteurs rassemblés dans ce livre ont poussé l’expérience au-delà de l’observation : ils connaissent de première main les extraordinaires effets de ces plantes sacramentelles, ils ont participé aux rituels, ils ont perdu la tête sans lâcher leur stylo !

Comment ramener les visions aperçues dans ces autres mondes ? Comment transmettre l’indicible ? Les écrivains qui figurent dans ce livre n’en sont pas à leur coup d’essai : Antonin Artaud, Aldous Huxley, Henri Michaux, Carlos Castaneda, Allen Ginsberg, Ernst Jünger, William Burroughs, Charles Duits, Vincent Ravalec, (et d’autres moins connus), ont consacré nombre de pages à ce sujet favori tout au long de leurs vies.

On découvre ici des récits d’expériences, des poèmes transportés, des correspondances, des nouvelles métaphysiques, le chant des icaros… Une trentaine de textes bizarres, drôles, poignants, mais surtout intenses, les mots sincères et nus des écrivains-initiés pour exprimer ce qui s’est passé après la chute de leurs masques.

Les univers visuels ne sont pas en reste : force primitive des peintures Huichol, géométries sur support végétal de Pascal Lacombe, poteries Shipibo, pictogrammes de Serge Pey, tableaux chamaniques et dessins originaux de Jan Kounen… Il ne manque que quelques œuvres d’Alex Grey (qui figureront peut-être dans un des prochains ouvrages de P. Bonnasse ?) pour irrémédiablement capter le troisième œil du lecteur.

Pour Terrence McKenna, « le chaman doit être considéré comme le lointain ancêtre du poète et de l’artiste ». Pour Pierre Bonnasse, « tout chaman est un poète, et tout poète, un chaman, un véritable artiste, qui seul, peut fixer des vertiges. »

Parce qu’ils savent de leurs mots, évoquer l’essence puissante qui relie les vivants et le monde, les écrivains sont des chamans. Parce qu’ils savent d’une fumée soufflée, guider les humains en quête de connaissance vers cette même essence, les chamans sont des poètes. Artistes du verbe et artistes de la nature, ils ont en commun la charge du transport des âmes curieuses d’aller au bout des choses, d’en avoir le fin mot sur cette expérience tellement étrange qu’est la vie.

Cela fait trois ans que Pierre Bonnasse travaille à sa thèse de doctorat sur les états modifiés de conscience, mais si choix d’auteurs et présentations démontrent l’étendue des recherches qu’il a mené, ses « Voix de l’Extase » ne se contentent pas d’aborder le sujet sur un mode universitaire. Non, son projet va plus loin, son ambition est à la mesure de la confiance qu’il porte en les textes inspirés : ce livre est conçu pour ouvrir les esprits, faire évoluer les mentalités, partager la saveur inouïe de l’absolu. Enthousiasmant (qui partage sûrement la racine d’enthéogène) !

stig legrand

   
 

Pierre Bonnasse, Les voix de l’extase – L’expérience des plantes sacrées en littérature, Editions Trouble-Fête, 26 mai 2005, 272 p. – 30,00 €.

 
     
Publicités

Commentaires fermés sur Pierre Bonnasse, Les voix de l’extase – L’expérience des plantes sacrées en littérature

Classé dans Essais / Documents / Biographies

Les commentaires sont fermés.