Archives de Tag: Délices d’initiés

Frédérick E. Grasser-Hermé, Délices d’initiés

Fait grincer les dents des constipés du bon goût mais titille les papilles des fines bouches branchées !

Savoureuse et rigolote, la popote de la Fée Culinaire ! Celle pour qui Ducasse a écrit : « Généreuse comme on n’en fait plus, soupe au lait comme pas une quand on l’énerve. », c’est Frédérick Grasser-Hermé, qui avec son chef de mari, invente le pop art gastronomique.

Son credo : « Tout utiliser en super frais ». Son critère : « Il faut que ce soit ABOMINABLEMENT BON. »

En feuilletant ce joli livre plein de recettes gourmandes et pas vraiment difficiles, les petites filles de tous âges, pourvu qu’elles ne soient pas trop sages, prennent enfin le droit de désacraliser la cuisine et de faire joujou avec les aliments… Il suffit de les regarder pour constater les vertus du K(etchup) comme produit de beauté.

Dieu est du fromage fondu (Salvador Dali)

Iconoclaste ouvrage, « Délice d’initiés » fait grincer les dents des académiciens du bon goût mais titille les papilles des fines bouches branchées. Excellent poulet au Coca-Cola croustillant, Caprice des Dieux aux truffes chevauchant un bouquet de roquette, boules de glace au Carambar, les produits basiques qui ont bercé notre enfance trouvent ici une dimension insoupçonnée !

« Rajouter des petites saloperies, ça fait de mal à personne » explique Frédérick Grasser-Hermé. Et ces petites ragougnasses, mangées à toutes les sauces, font courir les aficionados. Ménagères des deux bords de la cinquantaine, voici pour votre sac plus d’un tour qui ne demande qu’à se libérer ! La révolution commencera sur votre table et tout le monde en redemandera.

Goûte mes frites

Des années after-mondaines-tendance-fooding, on retient surtout la qualité et la créativité derrière les noms rigolos et les assiettes colorées. D’abord révélées par les vrais toqués derrière leurs fourneaux, elles sont maintenant accessibles à celle qui aime recevoir son monde autour d’une table ludique. Cuisine de choc qui ne se prend pas la tête, recettes réfléchies « gain de temps », mariage du terroir et du supermarché, conjugaison du luxe et de la simplicité !

Non, « Délices d’initiés » n’est pas un gadget de plus. Tout comme le micro-onde, à l’honneur dans ces pages, ce livre va bousculer les habitudes de la cuisinière pressée. Les Chamallows, le Nutella, le Banania, les Petits Suisses, l’Orangina, la Savora et la Vache qui Rit, sont parmi les 32 ingrédients qui gagnent enfin leurs lettres de noblesse en tant que produits mythiques du XX(I)ème siècle.

« Il ne faut pas se préoccuper de son petit ventre ! » disait Colette. Aujourd’hui, grâce à Frédérick Grasser-Hermé, ronde prêtresse de l’easy-eating, la cuisine reste une histoire d’amour. Et si ça ne vous plait pas, vous pouvez toujours aller vous faire cuire un œuf.

stig legrand

Frédérick E. Grasser-Hermé, Délices d’initiés, Noesis, 1999, 211 p., 20 € – ISBN : 2911606299

 
© 2004-2012 LELITTERAIRE.COM
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (texte, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par lelitteraire.com. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de La Rédaction.

Publicités

Commentaires fermés sur Frédérick E. Grasser-Hermé, Délices d’initiés

Classé dans Chapeau bas, Essais / Documents / Biographies