Greg Keyes, Les Royaumes d’épines et d’os

Tout va bien au royaume de Crotheny. Pourtant, peu à peu l’horreur prend vie : le terrible Roi de buyère se serait réveillé

Tout va bien au royaume de Crotheny. La jeune princesse Anne connaît ses premiers émois amoureux. Elle outrepasse la surveillance de la garde pour rejoindre son aimé, aidée par sa fidèle servante Austra, avec qui elle a découvert par hasard le tombeau de son aïeule, la reine Virgenye. Le roi Guillaume et la reine Murielle profitent, quant à eux, d’une paix relative et de leurs nombreuses filles, dont l’une va épouser le prince Cheiso de Safnie. Mais, lors d’une fête, la reine est attaquée par un de ses gardes. Le fougueux Neil, apprenti chevalier protégé par l’estimé de Liery, la sauve et se voit attribué la charge de sa sécurité, aux côtés d’Erren. En parallèle, Aspar arpente la forêt sacrée dont il est le gardien. Il découvre des traces étranges et, par la même occasion, sauve un jeune prêtre lettré en route pour le monastère d’Ef, capturé par des brigands. L’enquête d’Aspar le conduit à la découverte d’une bête de légende qui profane les sanctuaires disséminés dans la forêt, commettant des rituels atroces. Peu à peu, l’horreur prend vie et une rumeur proclame que le terrible roi de bruyère se serait réveillé…

 

La quatrième de couverture annonce une saga épique de guerre et de vertu, de sorcellerie et de maléfices… C’est beaucoup de grandiloquence pour caractériser ce premier tome, qui n’est ni plus ni moins qu’un roman de Fantasy très classique, exploitant les thèmes les plus racoleurs du genre. En effet, Keyes recourt à des princes et des princesses, des chevaliers débutants extraits du petit peuple et à un soupçon de magie noire pour accrocher ses lecteurs. Rien de neuf, donc. L’auteur n’oublie pas l’aspect religieux, bien sûr, ni les intrigues politiques et les trahisons sanglantes. L’ensemble est efficace, bien mené grâce à une structure maîtrisée et les fans de Feist seront ravis par ces éléments dont ils sont coutumiers. Mais que ceux qui préfèrent Hobb et Bradley s’abstiennent : la poésie n’est pas au rendez-vous et la psychologie des personnages féminins déçoit. Le regard consensuel de Keyes ne choquera personne : les méchants sont méchants, les gentils les démasquent et les punissent.

 

Bref, on ouvre un premier tome dans l’espoir d’une nouveauté quelconque et on se retrouve avec une intrigue convenue, des personnages stéréotypés au possible, une équipe partie pour sauver le monde (encore !), un schéma narratif si commun qu’on joue à deviner la suite… et on arrête vite quand on gagne à chaque fois ! Quant au style, il est déroutant, et plaît ou non. La lectrice que je suis n’y a pas trouvé son compte : la plume de Keyes s’efforce à la densité descriptive et pèche par excès sans que cela apporte quoi que ce soit au récit. L’auteur donne l’impression d’étaler sa culture botanique (oh ! les jolies prêles dans les prés) et nous sert des descriptions inintéressantes, sans rapport direct avec l’intrigue. Que les personnages – et les lecteurs par la même occasion – profitent des paysages apporte souvent un attrait supplémentaire, surtout dans un univers onirique où l’on croise des végétaux imaginaires et où la représentation mentale joue un rôle primordial. Mais ici Keyes donne plutôt à penser qu’il a cherché à atteindre un certain nombre de signes en multipliant les passages descriptifs.

Après avoir refermé ce livre, je me suis donné un temps de réflexion avant de rédiger cette critique, pour m’assurer que je ne suivais pas un simple mouvement d’humeur. Deux semaines plus tard, j’ai toujours le sentiment d’avoir perdu mon temps. On l’aura compris, ce livre est à conseiller aux lecteurs peu familiers de la Fantasy ou à ceux qui ne sont pas encore las d’épopées stéréotypées. Espérons toutefois que la suite infirmera cette première impression…

anabel delage

Greg Keyes, Les Royaumes d’épines et d’os – Tome 1 : « Le Roi de bruyère », Fleuve Noir « Rendez-vous Ailleurs », 2003, 489p. – 20,00 €.

 

 
Publicités

Commentaires fermés sur Greg Keyes, Les Royaumes d’épines et d’os

Classé dans Science-fiction/ Fantastique etc.

Les commentaires sont fermés.