Marc Lévy, La prochaine fois

Un expert en arts, fasciné par l’oeuvre de feu Vladimir Radskin, va connaître une troublante histoire d’amour

J
onathan, expert en arts, est fasciné par la peinture de l’artiste russe défunt Vladimir Radskin. Officiant à Boston, il est sur le point d’épouser Anna, mariage de raison plus que de passion. A quelques jours de son mariage, son ami Peter l’informe que l’on aurait enfin retrouvé les cinq dernières oeuvres de Radskin. Jonathan, surtout intéressé par le tout dernier tableau totalement inconnu à ce jour, part immédiatement pour Londres accompagné de Peter.

Il y fait la connaissance de la belle Clara, directrice de la galerie d’art chargée de vendre les cinq tableaux. C’est tout de suite le coup de foudre et même bien plus que cela, car dés que Jonathan entre en contact physique avec Clara, il se retrouve projeté par l’esprit dans le passé du peintre. Aurait-il rééllement vécu une autre vie en compagnie de Clara, comme le lui avait prédit une étrange vieille femme à Boston ? En cherchant à authentifier le cinquième tableau, Jonathan et Clara vont être entraînés dans l’aventure la plus folle et la plus mystérieuse qu’aucun d’eux ait jamais vécue.

Décidément Marc Lévy ne cesse de nous surprendre. La prochaine fois semble appelé à connaître un succès semblable à celui de ses romans précédents, voire plus grand encore. Pour réussir la recette, les ingrédients sont connus : une bonne dose d’amour, un brin de fantastique, une pincée de voyages rendant l’aventure plus exotique et des ennemis sournoisement dissimulés pour pimenter le tout… et pourtant, l’alchimie des éléments utilisés crée un livre des plus digestes, que l’on dévore du début à la fin, tout gourmands que nous sommes. Le savoir-faire de Marc Lévy qui touche un grand nombre de lecteurs reste pareil au rouge du dernier tableau peint par Radskin, le second héros du roman : c’est une formule secrète qui donne au livre, comme au tableau La jeune femme à la robe rouge toute la passion.

Dans La prochaine fois Marc Lévy allie amour et réincarnation, tout en documentant le lecteur sur le milieu de l’art. Gardant les plus incroyables révélations pour la fin, il nous entraîne dans le temps et l’espace – Boston, Londres, Paris, Saint-Pétersbourg, Florence – en nous rappelant que la plus grande force de l’Homme, c’est sa capacité à aimer. Seul l’amour rend immortel, semblent nous dire les héros du roman, à nous d’y croire un peu plus chaque jour !

franck boussard

   
 

Marc Lévy, La prochaine fois, Robert Laffont, 2004, 281 p. – 20 €.

 
     
 
Publicités

Commentaires fermés sur Marc Lévy, La prochaine fois

Classé dans Romans

Les commentaires sont fermés.