Guillaume Dustan, LXIR

Le corps de la civilisation occidentale est celui d’un mutant hédoniste et hyper-lucide qui pratique la transe dans les clubs

Sex magic

Distiller un élixir digne de ce nom n’est pas donné au premier venu. Harry Potters en herbe, arrêtez de geindre, si tout était facile, quel serait l’intérêt ?
Non, l’élixir en question relève de la magie sexuelle, travaux pratiques indispensables. En ce début 2002, les cow-boys suprêmes, les herboristes de la conscience, les alchimistes de la société humaine, se retrouvent en raves ou en soirée hype pour partager leurs découvertes sur un mix de La Chocha.

Boosté aux designer drugs conçues pour étendre les perceptions, anatomiquement modifié pour la beauté du geste, conscient de l’importance de l’énergie [good vibrations !] extrêmement empathique, le nouveau corps de la civilisation occidentale est celui d’un jeune mutant hédoniste et hyper-lucide qui pratique aussi la transe dans les clubs.

Concentré de super héros

Lorsqu’on imbibe le papier d’élixir, on obtient un livre [acide]cinglé[siglé]LXIR. Quintessence en 174 pages d’idées autour du thème qui l’a toujours inspiré : la libération. Des théories embrouillées, malaxées, librement associées mais surtout vivantes ! Par ce troisième mouvement dans la trilogie des pamphlets politiques, Guillaume Dustan tente de dédramatiser la vie quotidienne avec une Franchise qui peut dérouter ou convaincre. Quelle est sa priorité : la nécessité de bien se faire comprendre. C’est vrai que ce n’est pas toujours facile, même au début d’un nouveau millénaire, d’évoquer les moyens de libérer la nouvelle génération en exigeant la liberté totale pour tous ceux qui la désirent. La vieille garde, ancrée dans les modèles d’un autre âge, une sorte de Jurassic Park bardé de principes qu’ils voudraient bien faire passer pour universels, n’entend pas se laisser faire. L’évolution des mœurs, toute inéluctable soit-elle, va devoir renverser les préjugé et balayer les frustrations. Un de ses super héros est un écrivain anticonformiste aussi pointu que brouillon, qui n’hésite pas à se mettre à poil et à éjaculer son LXIR avec classe et efficacité : Guillaume Dustan, créateur du Rayon, collection G-Evolutionnaire chez Balland.

C’est bon, d’être barge. C’est con, d’être bourge.

Dans les médias, Dustan est paradoxal ; volontiers visionnaire, parfois incohérent, tantôt provocateur, tantôt odieux, ou alors à fleur de peau. Objet de fascination, il joue de l’apparence pour mieux faire ressortir le discours, mais il ne nous laisse jamais oublier que lui aussi a conquis de haut vol le droit de jouir. Au cœur, (enfin, plus bas) de son projet de société, la sexualité libre et non frustrée, la tolérance et mieux l’encouragement des différences, le décodage des vieux rouages qui façonnent encore tout un chacun à travers l’éducation. Commençons par l’orthographe : c’est bien un des sacro-saints systèmes, si difficile à remuer, non ? Prise de pouvoir sur les mots, sur leur forme par Dustan, qui propose de belles démonstrations de novlangue dans LXIR, mêlant majuscules, nouveaux [cOdes visuels], switch instinctif entre l’anglais, le français, la phonétik, la poEsie en Folie boxée à l’holorime Queue cachent des pages raturées méritant d’être déKOdées. Exercice périlleux, vous voyez, c’est pas donné à tout le monde, je vais donc reprendre ma voix de la facilité 😉

 

Test de Q (i)

A agiter les idées, on fait voler la poussière et éternuer les réactionnaires, allergiques on le comprend au risque qu’ils perçoivent dans tout changement. Reste à savoir si le monde selon Dustan existe déjà vraiment. Eh, les djins, vous les jeunes sur qui repose l’espoir de voir toutes ces visions s’incarner, montrez-vous ! Avez-vous bien les moyens de hurler « Merci à la LIFE ! » comme Guillaume Dustan ? Et si vous n’êtes pas en train de vous éclater, savez-vous au moins pourquoi ? Etes-vous conscients du carcan ? Nous avons peut-être une chance : le space cow-boy Dustan a l’air de croire encore aux lois constitutionnelles (peut-être son héritage d’énarque ?). Il voudrait bien nous aider à reprendre le droit. Le droit d’être qui on veut, de vivre comme on l’entend. Douzes clefs pour rattraper le retard qu’ont pris les codes et les lois actuels sur la pensée, sur la vie quotidienne, sont présentées dans LXIR sous la forme d’un Catalogue de Mesures à Discuter (d’Urgence) pour la Présidentielle.

French touch

Entretiens, conservations captées sur le vif, messages à son portable, on découvre dans LXIR un échantillonnage de la vie pas si courante que ça à la façon Dustan. Et si ce n’est pas carré, on s’en branle avec un grand sourire de satisfaction. Ici, on aborde les territoires de la perte de contrôle : dans le sexe, dans l’amour, dans les ambitions.

Vraie star, loin de l’académie, Gwilliaume Dustaaaaniac est de retour parmi les vivants. Comme il le constate lui-même : « Je n’en suis pas mort. » Non, personne n’aura sa peau. Et comme ce qui ne tue pas rend plus fort, Guillaume version 2002 arbore le totem du TORO tatoué entre les épaules, et les couilles qui vont avec pour mieux te baiser mon enfant.

stig legrand

   
 

Guillaume Dustan, LXIR, Balland Le Rayon, 2002, 174 p.

 
     
Publicités

Commentaires fermés sur Guillaume Dustan, LXIR

Classé dans Essais / Documents / Biographies

Les commentaires sont fermés.