Baruch de Spinoza,Lettres sur les spectres et les esprits

Spinoza ne mange pas de ce pain (surnaturel)-là

Immense philosophe réputé difficile d’accès pour son Ethique, Spinoza (1632 – 1677) a entretenu pendant de longues années une foisonnante et précieuse correspondance avec les plus grands savants et penseur de son temps. Les éditions Mille et une nuits ont l’excellente idée de rendre accessible ici au plus grand nombre les lettres qu’il a échangées en 1674 avec le docteur en droit Hugo Boxel, homme érudit mais nonobstant borné et superstitieux qui n’en veut point démordre : les spectres et les esprits existent, le grand philosophe ne saurait l’en faire douter…

Hélas ! pour Boxel, aussi amoureux des fantômes et des ectoplasmes que du principe d’autorité et des superstitions de tout poil, Spinoza ne mange pas de ce pain (surnaturel)-là. Il a d’ailleurs déjà dénoncé fort explicitement en 1670 ce qu’il pensait des croyances obscurantistes et de la niaiserie humaine, à l’occasion de la parution du sulfureux Traité Théologico-politique. Ces lettres écrites quelques années plus tard lui permettent ainsi de réactiver certaines de ses thèses et de profiter des préjugés dogmatiques de Boxel pour proposer une exemplaire analyse philosophique des croyances infondées. En six lettres, Spinoza règle son compte à Boxel qu’il met K.O debout et invite chacun à concevoir les enjeux critiques de l’adhésion au sens commun, à la doxa sans qu’intervienne un jugement réflexif.

Le lecteur de cette correspondance, rappelle Cyril Morana, excellent traducteur et commentateur de ce salutaire ouvrage que sa modeste taille et son prix dérisoire ne doivent pas empêcher, bien au contraire, de rejoindre les plus illustres opus de votre bibliothèque d’honnête homme, serait bien inspiré de méditer la réfutation de Spinoza, lui qui évolue dans un univers où le paranormal fait toujours recette, où les superstitions de tous ordres abondent et où l’intégrisme et le fondamentalisme font des ravages. « 

Bref, un indispensable.

frederic grolleau

   
 

Baruch de Spinoza,Lettres sur les spectres et les esprits , Mille et une nuits, collection : La petite collection, 2004, 79 p. – 2, 50 €.

 
     
Publicités

Commentaires fermés sur Baruch de Spinoza,Lettres sur les spectres et les esprits

Classé dans Essais / Documents / Biographies

Les commentaires sont fermés.